Comment être au top à son premier rencard ?

20 juin 2014 by in category Blog with 0 and 2

Ça y est, après avoir discuté et s’être poilé pendant des jours avec Bernardette/Bernardo sur le tchat Meetic, rappelez-vous, une rencontre IRL a enfin été organisée. C’est l’occasion de voir si votre crush est aussi volubile, intéressant et drôle en vrai (et si il/elle ressemble bien à ses photos de profil). C’est également l’occasion pour votre crush de voir si vous êtes aussi volubile, int… etc, etc, vous avez compris. Et oui, vous serez forcément jugé/e !

Se préparer à un premier rendez-vous n’est jamais une partie de plaisir. Au quotidien, on a beau avoir l’assurance de Barney Stinson, quand il s’agit de séduction, on se retrouve bien souvent face à quelques questions angoissantes, au hasard : comment m’habiller ? De quoi va-t-on parler ? Et s’il y a des blancs, qu’est-ce que je fais ? Et si je suis bourré/e ? Viens, au final, j’annule ?

Allez, allez, on respire, ou je m’en vais vous préparer une boisson chaude si ça continue comme ça.

gif8

Tout d’abord, prenez bien conscience que Bernadette/Bernardo est sûrement dans le même état que vous. Ensuite, dites-vous que cette rencontre est inévitable. A trop papoter pendant des jours et des jours sur Internet, vous risquez d’entretenir une relation qui n’est pas ancrée dans la réalité et d’avoir une image fantasmée de l’autre. Si ce rendez-vous ne se passe pas comme vous l’espériez, ce n’est donc pas la peine de s’auto-flageller pendant des semaines en vous disant que vous n’êtes qu’un/e minable qui mourra seul/e, mangé/e par ses chats (ou ses hamsters hein. Chacun ses préférences en matière de boules de poil).

Passons maintenant aux quelques conseils de vieux sage que je peux vous prodiguer afin de passer une bonne soirée, sans stress.

Choisissez bien l’endroit

Il s’agirait de ne pas se donner rendez-vous au PMU d’en bas de chez vous. Pas la peine non plus de sortir le grand jeu en amenant votre date dans le dernier bar branchouille / hype / à30euroslemojito en date. Choisissez un endroit qui vous met à l’aise tous les deux. Cela facilitera la conversation et les confidences. (Bon après, si vous avez tous les deux une affection particulière pour les PMU ou les bars méga hype, faites-vous plez’).

Soignez-vous mais restez vous-même

Oui oui, je vous vois venir dans votre chambre, à remuer votre penderie dans tous les sens, en baragouinant un “j’ai plus rien à me mettre”. Inutile de se torturer pendant des heures sur l’épineuse question de votre look. Le plus important est d’être propre et soigné/e. Si, ensuite, vous aimez être en jean et en t-shirt, faites-donc ! Un dernier conseil : évitez tout de même le total look que vous réservez aux mariages et autres festivités. Préférez le style “casual”, qui mettra tout de suite votre interlocuteur plus à l’aise.

Casual on a dit

Casual on a dit…

Créez un dialogue

Le stress aidant, il peut être tentant de combler le moindre petit blanc par une ribambelle d’anecdotes sur sa vie. Bien sûr, parlez de vous, vous êtes là pour ça. Mais par tous les saints, ne monopolisez pas la conversation ! Et les plus important mes très chers amis : posez des questions ! Il n’y a rien de pire que de se retrouver à un tête-à-tête où l’un des deux partis ne relance jamais le dialogue, ne serait-ce que par un simple “et toi ?”

Intéressez-vous à l’autre, c’est la règle numbeur ouane pour un rencard réussi.

Enfin, conservez une part de mystère que diable ! Une fois que vous aurez décrit dans les moindres détails vos passions pour le bilboquet, le dressage de coccinelles et le gobage de Flamby… de quoi parlerez-vous au prochain rencard ?

La seducción

Parce qu’un premier rendez-vous est également l’occasion de charmer l’autre IRL, il est important d’avoir quelques bases en la matière. Alors ne soyez pas trop timide, regardez votre beau/belle dans les yeux, souriez et si l’occasion se présente, esquissez quelques gestes d’affection.

Surtout : soyez naturel, décontracté et drôle.

Voilà, comme ça. Keukine va !

Voilà, comme ça. Keukine va !

L’épreuve de l’addition

Sur ce sujet, de nombreuses personnes qui en sont encore au Moyen-âge vous conseilleront de payer la note si vous êtes un homme et de vous laisser inviter si vous êtes une femme.

Voilà, on respecte les codes de bienséance que la société nous inculque depuis des siècles et les poussins seront bien gardées (ou les moutons, je ne sais plus).

Je suis plutôt partisane du : pas de règles ! Rien ne vous empêche d’inviter Bernardo si le coeur vous en dit, et rien ne vous empêche, Messieurs, de laisser Bernadette vous offrir ce jus de concombre. Et vice et versa comme diraient les Tranxen 200. Peu importe qui paiera l’addition, le tout est de toujours se proposer, c’est quand même plus sympa.

Les sujets à éviter

Afin de passer une bonne soirée, sans malaise, quelques sujets sont à éluder, ou en tout cas, à aborder avec quelques précautions : la politique, l’argent, cette pourriture d’ex qui vous a brisé le coeur, vos angoisses les plus profondes quant au cours du fromage qui explose… Et si vous souhaitez vraiment en parler, essayez de contenir vos émotions et d’entendre les arguments de l’autre, il s’agirait de ne pas trop casser l’ambiance.

 

Vous avez tout noté ? Alors en selle Marcel et passez un bon moment !

 

Add comment